La psychanalyse des bêtes

Il y en a qui sont bêtement vétérinaires, moi je suis psychanalyste vétérinaire.

Votre hamster fait sa petite déprime ? Je lui raconte des trucs sur sa mère et ça va tout de suite mieux.

Toujours surprise qu’une guérison analytique ne dure que 4 ans car vues les réponses qu’on reçoit des psys, j’aurais plutôt dit 20 ans !

Quelqu’un qui me regarde en me faisant comprendre qu’il sait plus de choses sur moi que moi, je comprends que ça puisse rendre malade.

Je me suis faite analyser par un cheval, tant qu’à faire autant prendre l’animal le plus noble !

C’est fou tout ce que l’on peut apprendre de soi en parlant avec un cheval.

D’abord on s’aperçoit très vite qu’on doit être malade car pour parler avec un cheval, il faut être bien seule dans la vie.

Ensuite, on s’aperçoit que ça le fait rigoler, encore faut-il lui donner une carotte régulièrement.

Quand je lui ai dit que j’étais amoureuse de mon père, franchement, j’ai senti que j’atteignais des limites, je lui ai donné des fraises, et là tout de suite, l’atmosphère s’est détendue.

Le moment le plus difficile, c’est quand j’ai compris qu’aimer son papa, ce n’est pas bien et que je me suis mise à projeter mon amour sur lui. J’ai senti à ce moment que j’avais peut-être choisi un animal trop gros. Je me suis dite aussi qu’il faut assumer ses choix et qu’après tout il a peut-être la taille que je n’ai jamais réussi à trouver jusqu’ici.

Un cheval, comme un psy, a une façon très singulière de vous signifier que vous n’êtes pas son type. L’effet vexation passé, je me suis consolée en me disant que j’avais sans doute échappé à un problème de sciatique, ce sympathique nerf plus sensible que mon petit cœur.

Parler avec un animal, c’est comme parler avec un psy, on n’est jamais contredite. Comme il nous laisse parler, on finit par dire n’importe quoi, ça défoule, ça soulage, mais je sens bien que le cheval, ça l’ennuie lourd.

Comme c’est aussi dur de parler pour ne rien dire que de faire semblant d’écouter. J’ai trouvé un truc pour moins me fatiguer, je mets un miroir devant le cheval, ça marche à tous les coups. Il se regarde, se tire la langue, le voilà plongé dans son intimité la plus profonde, du coup, j’ai le temps de me grignoter un carotte.

Quand j’ai dit au cheval que je rêvais de lui toutes les nuits, j’ai compris que ce n’était pas son cas, mais ça ne m’a pas vexée. Le plus dur quand on raconte ses rêves, c’est de ne pas s’endormir avec eux. Le plus dur quand on entend l’interprétation d’un rêve, c’est de s’empêcher de dire qu’est-ce tu en sais ? Après tout, le plus agréable quand on rêve, c’est qu’on n’a pas besoin de se justifier toutes les minutes.

C’est quand on parle de ses rêves qu’on comprend combien on rêve peu. Pas grave, il suffit d’un seul rêve pour raconter toute sa vie, c’est dingue ce que ça fait parler un rêve. Maintenant, au moins, je ne m’irrite plus des ronflements de mon mec, je me dis, tiens il rêve de moi.

On peut blaguer sur tout, pas sur les rêves parce que c’est trop sérieux un rêve. Quand je rêve d’un mec qui ne me fait pas la tête quand je lui fais comprendre que je n’ai rien à fiche de son dernier joujou, moi ça ne me fait pas rire. Je ne prends pas mes rêves trop au sérieux parce qu’ils ont la fâcheuse tendance à me prendre trop au sérieux.

Comme on ne sait jamais si on est malade, normal qu’on ait du mal à savoir quand on guérit. On se persuade qu’il faut en sortir, mais comme on se demande bien de quoi, ça prend du temps. Un jour quand on se lève sans se demander ce que l’on aurait dû faire la veille, mais en se demandant ce que l’on va pouvoir faire de cette belle journée, on peut se dire que parler avec un cheval a sa raison d’être.

Publicités
Comments
One Response to “La psychanalyse des bêtes”
  1. Jérôme dit :

    Marrant ça, j’en parlerai à mon cheval !
    Oui je sais, elle était facile 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :