Céline teste pour vous les supers héros

Il y a des jours comme ça où l’on a envie d’être une faible femme quand on voit arriver un super héros. Tous ne sont pas pareils. N’étant pas si faible, je me doute qu’ils ne sont pas si forts que ça.

Spiderman, il fait juste un peu peur au départ, mais on s’y habitue très vite. En fait, c’est un petit gars très sympa, mignon avec ça avec une grand-mère qui lui fait des collants à croquer. Très vite je me suis aperçue qu’une araignée, passe encore, mais la toile, ça, c’est franchement pas pratique. C’est vrai qu’un homme ça n’a pas le sens pratique, faut faire avec. Avec lui, on ne risque pas de rien faire tomber, tout est collé partout, même que c’est pas facile de prendre le thé avec lui. La glue, c’est pas mon truc. Poser le plateau avec la théière et les tasses n’a pas été une mince affaire, mais à l’aide de son pied, il y ait arrivé. Prendre la tasse n’a pas été aisé non plus. J’ai retiré ma sandale à talon haut et je me suis aidée de mon pied. La tasse est venue, le pied est resté. Tellement serviable avec ça. Il s’est tout de suite proposé à m’aider, mais je lui ai expliqué que je n’étais pas à un bas près. Heureusement, il a semblé convaincu. Quand il m’a offert un biscuit, devant les difficultés à surmonter, j’ai préféré lui dire que je faisais attention à ma ligne. Il faut reconnaître qu’il a de la conversation. Il est l’un des tout premiers jeunes américains à être collé sur la toile. Il n’a pas trop compris ce que qu’on fait avec, mais il sait que ça existe. C’est triste d’être orphelin à l’âge de 6 ans, mais ce n’est pas une raison pour coller tout le monde. Pas de chance, pour une fois que mon talon n’est pas cassé ! C’est toujours quand on a un super héros sous la main que tout baigne et quand tout va, ça ne sert pas à grand chose. Quand j’ai voulu partir, je me suis levée avec la chaise. Quand on s’est serrés la main, il ne pouvait plus me lâcher. J’ai pas osé le bisou, dès fois qu’on reste collés !

Superman n’a pas inventé l’eau tiède et avec son collant trop grand, ça n’arrange rien, mais la petite cape, ça c’est la classe. Sûr que lui il ne risque pas d’oublier de fermer sa braguette, mais pour faire son besoin, il a intérêt à ne pas avoir une grosse envie. Le problème, c’est qu’il n’oublie pas non plus de fermer son clapet, bonjour la petite odeur de kriptonite. Ils ne se lavent donc pas les dents dans la planète des supers héros ? Sinon c’est un brave garçon. Il faut juste faire attention, il ne connaît pas sa force. Ces gars doués d’une vigueur colossale, ils ne font pas dans la dentelle. Si vous le rencontrez, surtout ne lui demandez rien, il ne vous refusera rien et vous le regretterez très vite. Le plus terrible, c’est qu’il n’a pas une once de méchanceté, on n’arrête pas de prendre des coups avec lui, mais comme il passe son temps à s’excuser, on n’a pas le temps de se plaindre. Assise sur un canapé, quand il a voulu s’asseoir à côté de moi, je me suis retrouvée dans le plafonnier. Quand il a voulu me sauver, sa tête a heurté le plafond, j’en suis devenue toute blanche de plâtre. J’ai voulu me laver, impossible d’ouvrir le robinet. Quand je lui ai demandé de m’aider, le robinet lui est resté dans la main et j’ai pris toute l’eau sur moi. J’ai eu le temps de me refaire une petite beauté, là, c’était pas un luxe. Quand il a voulu réchauffer ma tasse de thé avec sa bouche lance flamme, il a failli mettre le feu partout. Heureusement, il a aussi la bouche réfrigérante, mais il contrôle mal. Quand j’ai éternué, il m’a refilé un coup de lance-flamme. Passer du chaud au froid en si peu de temps, je confirme c’est bien un mec. Je lui ai fait comprendre qu’il y avait des tas de choses que je pouvais faire par moi-même sans son aide. Ce genre de gars doit penser qu’une femme est à moitié demeurée. C’est alors qu’il m’a proposée de m’emmener faire un petit tour avec lui dans les airs. Jusque-là, je pensais que c’était follement romantique, mais j’ai préféré lui dire que j’étais trop chatouilleuse pour qu’il me prenne dans ses bras. L’honneur d’une femme a tout de suite moins d’importance quand il s’agit pour elle de préserver ce qui lui reste de bonne santé. Je ne lui ai pas serré la main pour ne pas lui montrer que je suis allée chez le dentiste hier, j’ai évité le bisou de peur que l’odeur me colle à la peau jusqu’à la soirée et je me suis dite qu’un super héros, c’est tout de même mieux de loin que de près. Mon manteau en poil de chameau que j’aimais tellement, quand il m’a aidée à le mettre, il me l’a déchiré en deux. Quand je suis repartie avec sa cape, je me suis sentie vraiment très conne.

Batman, petite déception, quand il a enlevé son armure avec plein de muscles, je me suis aperçue que c’était plutôt mou au-dedans, mais tellement mignon avec son petit air méchant. J’espérais voir George, j’ai vu Bruce. Oh il n’est pas mal le Bruce, mais il est spécial. Ce que j’aime chez lui, c’est son petit côté Guignol, il est toujours là où on l’attend, c’est à croire que les méchants lui envoient des faire-part ! Il faut dire qu’il ne choisit pas n’importe qui comme méchant, il en prend des bien lourds, bien gras et bien peinturlurés. Peut-être qu’il les mange après ? Ce que j’apprécie chez les hommes, c’est leur mystère. Lui, au bout de 20 minutes, je savais déjà tout de sa vie, même que j’ai eu du mal à ne pas bailler. C’est à croire que les mecs, super héros ou pas, ont tous les mêmes problèmes au même moment. Il m’a raconté qu’il se sentait complexé durant son enfance parce que tout le monde se moquait de lui avec son petit air de fille. C’est pour ça qu’il avait décidé de devenir un super mâle bien viril. Je lui ai demandé, mais pourquoi une chauve-souris, pas franchement virile ça une souris chauve, non ? Il m’a expliqué que la nuit, les gros félins sommeillent et que lui c’est le jour qu’il dort. Après tout, la nuit, les souris paraissent très poilues. Lui n’a pas de poil, enfin à part celui qu’il a sur la langue. Il zozote. Comprends mieux pourquoi il choisit des méchants si ridicules, il se sent moins vexé. Non je ne rigolais pas, je me mordais les lèvres. J’imaginais le dialogue entre lui et le super vilain : « Z’avez pas honte de faire mal zaux pauvres zens de Gozzam ! Ch’ai un chuper gros machin pour te déchouder ta groche tronche de chauve ! Z’ai le moyen de te faire zanger d’azis ! » Comment il fait le gros vilain pour ne pas éclater de rire ? Il faut le dire, les stars c’est surtout bien dans les films, dans la vie, c’est tout de suite plus ennuyeux.

Iron Man : voilà le super héros le plus utile de tous. En play-boy parfait, il s’est proposé de repasser mes vêtements si je l’épousais. Bon il est pas mal quand il retire son armure (il vaut mieux ne pas être trop pressée quand même), mais c’est un maniaque forcené pour tout. Dès qu’on déplace le moindre objet, il vient tout de suite le remettre à sa place. Il est à l’exact opposé de moi. Et il me fait peur sans arrêt. Dès je bouge la soucoupe d’un centimètre, il vient la remettre là où elle était avant. Moi quand je prends un objet, je perds immédiatement la mémoire de là où je l’ai pris. Lui ne conserve que la mémoire de l’emplacement, pas de l’objet, donc il vaut mieux s’attendre au pire. Pour moi, un objet a son utilité, mais pas l’endroit où on le range ? Les mecs ont des idées qui n’appartiennent qu’à eux parce qu’elles sont difficilement exportables. Je me suis dite que c’est peut-être un truc pour la drague ? Je range donc elle craque. Moi le rangement, ça me détraque. Ce que j’ai surtout craqué, c’est mon sentiment sur les héros. C’est sûr qu’il doit super bien repasser, c’est du nickel cet homme, mais j’ai bien senti que je l’agaçais rien qu’en me tenant du mieux que je pouvais. Avec un peu d’intimité, c’est sûr que je passe par la fenêtre ! Je me demande si, pour lui, un méchant, ce n’est pas quelqu’un qui déplace les objets là où il ne faut pas ? Il a peur des microbes et il assainit tout autour de lui. Je crains qu’il me passe au désinfectant. Sûr qu’avec un super héros, il faut une super ménagère. Tellement heureuse de ne pas être la bonne personne !

Captain France : il est petit, il bouge tout le temps, il parle sans arrêt, il a toujours raison, il a le pouvoir de se mettre les gens à dos alors il a appris à courir plus vite que les autres. Il voulait changer la France, mais c’est la France qui l’a changé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Il a augmenté son salaire, il a pris des vacances de rêves, il n’a pas oublié de se servir, à force d’outrances, la France a finit par l’avorter. Mais lui, au moins, a compris l’essence du super héros, parler plus pour agir moins. Il lui suffit d’un décret pour décider qui est méchant ou non, pratique, il choisit les plus faibles, ça fait gagner du temps. Plus besoin de savoir voler, d’avoir des biceps gros comme des pastèques ou d’avoir une armure en titanium. Tout ce qu’il économise en supers gadgets, il le garde pour lui. C’est le plus agité des super héros, incroyable la poussière qu’il déplace à lui tout seul. Une bénédiction dans les pubs pour aspirateurs. C’est le plus petit et le plus laid de tous les super héros, mais, avec lui, on se sent à hauteur humaine, ça rassure et, surtout, ça ne donne plus du tout envie de fréquenter ces hommes qui sont super en tout sauf là où ce serait le plus utile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :