Céline teste les copines

La conformiste, la narcissique, la tricoteuse, la coincée, la bourgeoise, la révolutionnaire, la concierge, celle qui complique tout, qui casse les couples, la vulgaire, celle qui aime trop les mecs, celle qui ne les aime pas assez, l’intello, la célibataire, la belle, la marieuse, la moins belle, l’apathique, l’excitée, la névrosée, la méchante, la cigaretteuse, la trop gentille, la copine de la ville et de la campagne, la maso, la sans un milligramme d’humour, la zigomateuse, la bavarde, la peureuse, la copine qui a tout compris de la vie et celle qui y a renoncé, celle qui a toujours raison, entrons dans le sympathique monde des copines.

Une copine, ça change, ça s’adapte, pas toujours, ça change d’âge, c’est un élément aléatoire de notre existence. On les aime plus que tout nos copines, justement parce qu’on n’a pas besoin de leur montrer qu’on les aime, tout se fait naturellement. La vraie copine pardonne nos gaffes alors mieux vaut en choisir une blindée. Il faut qu’elle soit malicieuse pour ne pas tout prendre au pied de la lettre. Quand on se prend trop au sérieux, on fait le vide autour de soi.

L’important avec une copine, ce n’est pas ce que l’on dit, mais comment elle l’interprète, comment elle le prend, qu’est-ce que cela entraine ou pas ? Avec un mec, on est la fille qu’il veut avoir. Avec une copine, on joue la fille qu’on essaye d’être, on fait des tentatives, on fait des trucs qu’on n’ose avec personne d’autre. C’est ça une vraie copine, celle avec qui on expérimente son être. C’est fou le nombre de bonnes résolutions qu’on tient avec une copine et qu’on lâche aussi vite avec un homme. Une copine sert à construire la femme idéale qu’on veut être. Elle sert à surmonter tous les échecs de notre existence quotidienne.

Avoir de bonnes copines et les voir souvent coutent cher parce qu’il faut changer de fringues à chaque fois. Une copine peut oublier beaucoup, mais les vêtements, aucune femme ne résiste à la tentation. Tu sais, ça te va très bien, mais tu devrais essayer d’autres choses et si elle ajoute, même si c’est un peu cher, là tu es morte. Il y a les séances de gym obligatoires. Non ma chérie, pas question de te laisser aller. Les mecs, ça se mérite. Parfois une copine, pour peu qu’elle soit branchée régénérescence des tissus musculaires, ça peut devenir galère. Mais le plus dur, ce sont les petites fringales. Tu crèves la dalle, mais tu ne peux pas le montrer. On se fait un tea time, mais avec une petite sucrerie à quatre. Chérie, si tu ne veux pas qu’on te laisse une place assise dans le métro, ne mange pas trop.

Grosse, moche et vieille sont des mots interdits dans la bouche d’une copine. Trop agressif à moins que ce soit une évidence pour toutes. Il faut juste trouver l’évidence qui convienne. La copine est la personne à qui on peut tout dire, surtout le pire, mais, si on veut la garder, mieux vaut prendre son temps. Si l’on ne veut pas qu’une causerie se transforme en tribunal, le bonheur de papoter ne doit pas faire oublier le malheur de la révélation inopportune.

Ma belle, ce n’est pas un crime de vieillir, mais c’en est un de le laisser voir. T’as changé de couleur de cheveux. Ça te rajeunit de 10 ans. Moi j’économise, je laisse mes cheveux tels quels. Il y a des copines qui ont besoin de toute une vie pour admettre que le temps n’est pas leur ennemie personnelle.

Tiens t’es toute jolie aujourd’hui, t’es habillée en bleu, la couleur préférée de ma grand-mère, ça me rappelle mon enfance. J’ai vu les mêmes escarpins chez H&M, c’est une imitation. Dans les mags, ce modèle hors de prix est chez Roger Vivier. La différence, ma chérie, c’est que je peux porter les fringues de mon mec et que lui pourrait porter les tiens. Un cadeau qui ne peut pas se refuser, une crème anti-rides hyper chère. C’est ma tante qui me l’a conseillée. Moi je n’utilise pas encore.

Tu arrives toujours en retard, je ne sais pas comment tu fais, même moi je n’y arrive pas. C’est quoi ton truc ? Tu ne regardes pas l’heure au poignet pour ne pas voir tes mains ? C’était pas la peine d’acheter une montre hyper chère. Tiens, je crois entendre mon mec, mais vu que c’est lui qui est passé à la caisse, il a des raisons de le dire. Ta jolie montre, c’est toi qui te l’ai achetée, je crois ?

Comme chacun sait, les copines n’ont pas de bite, mais certaines en ont une vissée dans la tête. Nous en avons toutes une coincée quelque part dans le cerveau, mais on fait comme si de rien n’était. Je suppose qu’on finit par l’évoquer quand une vraie nous manque ou ne nous satisfait pas. Nous rêvons toutes de faire l’amour avec nous. Pourtant quand nous rencontrons cet homme avec qui nous semblons tant partager, ça ne dure pas longtemps, on se lasse vite de soi chez les autres.

Tu es mignonne, je comprends que tu aies peur des mecs, on ne sait jamais, des fois qu’ils en viendraient à te demander si tu habites avec tes ados. Tu sais, on peut attirer les malades sans l’être soi-même. Tu dois leur inspirer confiance, ton petit côté maman sans doute. C’est dangereux d’avoir un mec plus jeune que soi, il faut un bon maquillage, sinon on passe pour la mère. Remarque, passer pour la fille, ça donne un petit côté pute, pas mieux.

Être jalouse de l’amour des autres, ce doit être un métier féminin. La rivalité est un moteur qui fait battre le coeur des copines. Comment ne pas jalouser celle qui attire les mecs ? Quand on prend conscience que l’on n’est pas le centre du monde que l’on croyait être, normal d’établir un plan de campagne pour le redevenir. Arrêtes de dire que tu échoues toujours, ce n’est pas vrai, je connais plus d’échecs que toi et je ne dis rien. Justement, tu as raté une occasion de te taire, là, je me disais, je vais être meilleure que toi.

La théorie du complot. Les mecs se donnent le mot pour faire lanterner les nanas. Un mec convoitée par d’autres filles en vaut deux, le savent-ils ? Une copine sert autant à trouver un mec qu’à le quitter. On ne se méfie jamais assez de ses copines. Quand on se sent seule après un départ, on revit avec elles tout ce qui a pu clocher. Si on n’avait pas de copines, on ne quitterait jamais son Jules vu qu’on en aurait pas, faute de savoir lequel choisir.

Les filles sont bavardes. Tu dis un truc à une amie, elle le répand avec un malin plaisir à toutes les autres, surtout celles qui n’auraient jamais dû savoir. Tu fais jurer le silence à une copine, résultat, la moitié de Paris est au courant. Je ne veux pas me mettre à mal avec ma copine, mais je lui fais comprendre que ce n’est pas sympa d’avoir joué les perroquets. Elle est vexée, la situation est gênante, elle a raison, tout est de ma faute. Pour survivre dans le milieu féminin, il ne faut pas se laisser aller à la confidence, sauf si elle est piégée.

Les filles ont si bonne mémoire qu’elles sont obligées de faire semblant d’avoir des oublis. Avoir trop de souvenirs donne l’impression d’être vieille. La copine mémorise tout et fait semblant d’oublier. Tu sais ma belle, je suis très occupée en ce moment, je ne sais plus où donner de la tête, s’il fallait que je me souvienne de tout ! Comment pourrais-je m’en rappeler, nous ne sommes pas de la même génération, tu as six mois de plus que moi.

Cette robe te va merveilleusement bien. Dommage que je ne puisse en porter une pareille, mes seins sont un peu trop forts. Tu sais la mode est aux seins moins gros. C’est vrai que de ton temps, les hommes préféraient les filles plus fortes. Maintenant, c’est tendance. Quand j’ai essayé ce modèle, la vendeuse m’a affirmée que je pouvais en être mannequin. Pour toi, il faut quelque chose de plus large. Tu sais, il y a des magasins grandes tailles, 44 à 52, qui font des choses assez jolies tout de même. L’autre jour, je suis passée par le magasin Petit Bateau, j’ai vu un pantalon très chouette, suis sûre qu’il t’irait très bien. J’ai tout de suite pensé à toi, tout à fait ton style.

Il y a des copines qui n’ont pas peur de se montrer, qui aiment ça, d’autres font tout pour cacher leur intimité. Il y a des copines intellectuelles, d’autres moins. L’une parle sans arrêt de son apparence, l’autre de son cerveau, les deux se complètent merveilleusement. Elles n’ont besoin ni de s’écouter, ni de se contredire, c’est l’harmonie des copines. On parle de ce qui n’a pas d’importance pour se défouler sur ce qui en a.

Mon mec a de grosses responsabilités, il va avoir une promo, nous allons déménager dans un super quartier. Tellement heureuse pour toi. Remarque il bosse quand même dans une boite de dingues. Il a pas mal grossi ces derniers temps. Mon mec est acteur, comme tu le sais, c’est important pour lui de conserver sa ligne. Tu sais qu’il vient d’être engagé dans une grosse production ? Tu me l’avais dit, oui, c’est lui qui va faire le blond dans les Blondes préfèrent les bruns, c’est ça n’est-ce pas ? Sûrement un rôle difficile à tenir pour lui, quelle chance tu as. Une copine sert à tester le prochain mec à venir qu’on espère de toutes ses forces, mais le vrai problème, c’est le contraire, quand on prend son mec pour une copine, la cata.

Deux filles en voiture se racontent leur vie. Oh ma chérie, je ne t’ai pas dit, tu te rappelle ce mec que tu avais rencontrée l’année dernière ? Gilles ? Oui, c’est ça, eh bien, c’est mon nouveau copain. Non ? Tu me connais, je ne prends jamais les mecs des copines, lui, tu l’avais bazardé, non ? Voui… Vous ne vous entendiez pas très bien, je me souviens. Bah non, pas trop… Nous on s’entend plutôt bien. Il ne peut pas regarder où il va ce con ! Oui, ma belle, tu disais quoi ? Tu vois, au début, je le trouvais péteux comme pas un, mais je me suis aperçue qu’il cachait une grande sensibilité. Ce nase, il conduit avec sa bite ou quoi ! Excuse-moi, ma belle, tu sais comme c’est dur de rouler dans Paris. Donc, je te disais, je savais même pas qu’un mec pouvait être aussi sensible que ça. Putain, la conne, elle est en train de s’épiler ou quoi ! T’avances ta caisse de merde ! Calme-toi ma chérie, voyons, ce n’est pas si grave. Mais je suis super calme là, tu vois. Tu as raison, pas si grave, après tout, j’étais super heureuse de m’en être débarrassé. Ce Gilles, il me sort des trucs, j’en reste clouée de bonheur. Putain, pourquoi ils ne font pas une loi pour interdire la voiture aux meufs ces emplâtres du gouvernement !

Deux bonnes soeurs sont parfois deux copines sous le regard attendri de Jésus. Après tout Jésus est un homme, plutôt jeune, beau, intelligent, ce genre de gars que toute fille rêve de rencontrer d’autant qu’il est indulgent et prêt à pardonner toutes nos fautes. Surtout, on peut lui faire dire tout ce que l’on veut sans que cela le choque. Deux copines ont tout de suite moins à se raconter quand elles ne parlent pas de mecs. Tu sais Thérèse ? Quoi donc Marie ? Eh bien si Ève avait eu une copine, toute l’histoire de l’humanité aurait été différente et nous, on ne seraient pas ici.

Publicités
Comments
4 Responses to “Céline teste les copines”
  1. beerseerkr dit :

    Tu écris tellement spontanément qu’on se croirait dans ta tête, lorsqu’on lit ce que tu écris. C’est parfois relativement dur, je trouve, mais toujours très drôle. La scène où les deux copines discutent en voiture, et où la conductrice insulte le conducteur situé devant elle et qui « conduit avec sa bite » est un grand, un excellent moment.

  2. Céline tu ne peux pas savoir combien tu m’as fait rire ce matin… La fin de ton texte est trop excellente….elle me fait tellement réfléchir à ce qu’aurait pu être l’histoire de l’humanité aujourd’hui…que je te demande d’écrire une suite ou alors un bouquin si tu en trouves le temps. Merci et à bientôt !

    • cieljyoti dit :

      si heureuse d’avoir pu te faire rire, j’en suis très fière. je crois que tu as raison, ce sujet mériterait un bouquin, vais essayer d’y réfléchir. merci tellement pour tes encouragements et à très bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :