L’année du Dragon 龍年

L’année de toutes les audaces et de toutes les réussites, surtout les plus folles. Une bonne stratégie ne peut échouer. Cette petite chance, dernière condition du succès, le dragon l’offre aux méritants. Mais attention, le bienfait du dragon n’est pas durable s’il n’est pas étayé. Une fois que l’on a ce que l’on cherche, il faut le préserver par tous les moyens. Ne pas céder à l’illusion d’une gloire, la matérialiser par le procédé dont chacun recèle l’alchimie intime.

Dans la tradition chinoise, le dragon est un animal bénéfique. Dieu de la fertilité et de l’eau, il est invoqué en période de sécheresse et de difficulté. Son feu est une foudre annonciatrice de pluie. « Les nuages accompagnent les dragons. » Il fait tomber la pluie bienfaitrice. Il purifie aussi. Un animal qui tombe à pic en cette période de crise. Parce que très efficace à secourir les personnes en danger, il est le symbole impérial par excellence depuis l’époque des Han.

Giuseppe Castiglione, Qing Kangxi (1654-1722)

Animal mystérieux à l’apparence terrifiante, son origine dans l’imaginaire des humains est inconnue. Personne ne doutait de son existence. Certains voient en lui une forme ailée d’un mélange de crocodile, connu en Chine depuis des temps immémoriaux, et de serpent. Sa forme a changé jusqu’à l’époque des Yuan qui en a fixé le canon actuel, le dragon à cinq griffes. Au début, le lion, animal connu par le Moyen-Orient, influence sa prestance, celle d’un roi. Il possède les écailles d’un poisson, les cornes d’un cerf et les griffes d’un aigle.

Il est le gardien d’un trésor, une perle exceptionnelle en Chine. Quand le dragon est identifié au serpent maléfique de la bible, il est vu comme un être diabolique. Malgré tout, en Occident, son aspect bénéfique est réel. Il est un symbole de vitalité et d’élan spirituel, créatif et ordonnateur.

En Chine, le dragon est une divinité. Il est dit s’envoler au printemps et plonger dans l’eau en automne marquant le rythme de la nature pour un peuple éminemment agricole. Les Chinois pensent qu’ils sont issus du dragon, un père originel. Il y a de nombreux dragons dirigés par un roi. L’empereur est une incarnation du dragon qu’il est le seul à pouvoir monter triomphalement. À partir des Ming, porter un dragon sur son vêtement est puni de mort. Des personnages exemplaires reçoivent le qualificatif de dragon. Le dragon est intimement lié au Taoïsme.

Seul animal légendaire du zodiaque chinois, il en est le paroxysme. Être céleste, plein d’énergie et de ressources, il doit constamment entreprendre sous peine d’avoir l’impression de végéter. Sa vie est un brasier qui vivifie le monde. C’est un actif qui a la fâcheuse tendance à se perdre dans l’activité lui faisant oublier le but de l’action. C’est son défaut. Il s’éparpille. S’il comprend ce danger, en approfondissant sa concentration, il révèle tout le talent dont il ne manque jamais.

Il aime la mise en scène qu’il pratique avec habileté. Besoin d’être reconnu et admiré, il aime jouer de l’attention des autres, même si elle n’est pas favorable. C’est un comédien hors pair. Il cultive l’excentricité comme moyen d’attirer le regard. Il adore le théâtre de la vie où il excelle. Il possède le tract des acteurs quand il n’est pas sûr de lui. C’est un timide qui se lance dans la foule. Il craint par-dessus tout la gaffe et l’erreur qui, dans certains cas, peuvent paralyser ses mouvements. Avant de se lancer, il a peur, mais cette peur est sa motivation pour avancer.

Il se sait fort et déteste ce qui nuit à sa puissance. La lâcheté et la sottise lui font cracher du feu. Il ne quémande pas l’aide des autres. Il veut aider, mais pas se faire aider. Quand quelqu’un a besoin de son appui, il donne sans compter. C’est un fier. Il choisit la certitude, il ne la possède jamais, parce qu’il se pose d’infinies questions sur son paraître, d’où un comportement contradictoire.

Master Kai-man, Immortel au dragon, 1980

Il est doué d’esprit et d’à-propos, il a le sens de la répartie, mais peut faire preuve d’étourderies. L’échec le taraude. Quand il sait ne pas être le meilleur, il préfère fuir. Il ne supporte pas qu’un autre prenne sa place sous les feux de la rampe. Il a besoin de montrer ce dont il est capable. C’est un inquiet, effroi de ne pas être à la hauteur de ses capacités. Il déteste être dépassé par une situation et fera tout ce qui est en son pouvoir pour rattraper le niveau nécessaire. Il est jaloux du succès des autres quand il est convaincu de faire mieux.

Il a besoin d’être aimé. Personne raffinée et charmante, il peut faire preuve d’agressivité quand il ne sent pas suffisamment d’amour autour de lui. S’il se sent rejeté, il devient asocial. Son besoin de séduction le pousse vers les autres. Il possède de nombreuses qualités le rendant sympathique et apprécié. Il est généreux avec ceux qu’il aime. Il n’est jamais rancunier. Il déteste l’hypocrisie et la mesquinerie. Il rejette toute tricherie. Il hait la calomnie. Il n’apprécie que la sincérité et l’honnêteté. Sa parole est sacrée. Il s’engage tout entier dans les causes qu’il défend. Il n’est pas diplomate et dit ce qu’il pense quitte à être brutal.

Giuseppe Castiglione, Qianlong en tenue de parade

Son intelligence lui révèle aisément les défauts des autres qu’il n’hésite pas à railler s’il le juge nécessaire. Un combattant sans pitié. Une fois sa conviction établie, il n’en démord pas. C’est un résistant dans l’âme. Il est souvent superficiel dans ses jugements. Il aime rêver aux merveilles de la vie. La routine l’ennuie prodigieusement. C’est un imaginatif, mais qui se perd dans ses méandres. Ayant une haute opinion de lui, il a tendance à se sentir mésestimé des autres pensant qu’on le comprend mal. Il tient soigneusement compte de l’opinion des autres.

La personne est remplie de charme qui en fait un séducteur par essence. Malgré tout, il ne veut pas être enchainé à ses sentiments et ne cherche pas l’union durable. Besoin de liberté. Le dragon tempête dans son couple chaque fois que quelque chose cloche. Il n’est pas patient et s’emporte facilement. Le mariage lui donne l’impression d’une routine. Il veut des expériences nouvelles. Il est exigeant et ne supporte pas le moindre manquement de son partenaire, ce qui peut le rendre difficile à vivre. Il aime être convoité, pas possédé. En dehors des quelques intimes qui lui sont chers, il fait preuve d’une certaine froideur d’autant plus quand il ne se sent pas à sa place. Le dragon a besoin de se sentir invulnérable. Il ne craint pas de rester seul s’il ne trouve personne à son goût.

La femme dragon refuse le malheur et ne supporte pas d’être sous-estimée. C’est une personne entière. Elle a un sens aigu du pratique et se moque de tout ce qui lui paraît artificiel. Elle refuse le regard condescendant des autres, elle estime avoir droit aux égards dus à ses qualités. Elle est généralement belle et désirable. Son allure est raffinée et altière. C’est une danseuse née. Son regard attire. Cultivant avec soin son charme, elle donne l’impression d’être plus jeune qu’elle ne l’est, ce qui ajoute à son éclat. Elle se passionne pour la mode qu’elle suit avec assiduité. Elle aime se maquiller sans craindre d’en rajouter un peu pour être sûre d’être vue. Farouche, elle préserve son indépendance. Un homme qui veut en faire sa chose se casse les dents.

Le dragon de feu est le roi des dragons possédant en lui toutes les qualités du natif de ce signe. Le dragon de terre est réputé pour sa grande intelligence et une intuition exceptionnelle. Il sent au-delà de ce qu’il voit. Il est mystique. Une fois reconnu à sa juste valeur, il est capable des plus grands exploits. C’est un narcissique soucieux du bien-être des autres. Il s’occupe de lui, jamais au détriment des autres, plutôt pour mieux les aider. Malheureusement son comportement est instable et a une fâcheuse tendance à la dépression. Les contraintes de l’existence lui sont une corvée. Il a besoin d’amour comme condition d’épanouissement. Son sens civique est très développé.

Le dragon de métal est un travailleur acharné. L’oisiveté lui est insupportable. Il tend vers ce qui est difficile à atteindre. Il méprise ce qui lui semble facile. Il se complaît dans le spectaculaire. Il déteste autant sa médiocrité que celle des autres qu’il ne tolère jamais. Il souffre de problèmes amoureux avec l’autre sexe. Il cultive ses contradictions comme un enrichissement personnel. Il aime l’ambiguïté. Il est sujet à des colères apparemment injustifiées, dues à un sentiment intolérable d’injustice. Il devient redoutable.

2012, l’année du dragon d’eau. L’eau tempère l’ardeur du dragon sans en atténuer les qualités. C’est le plus doux et le plus convivial des dragons. Il se sent prêt à plus de compromis que les autres dragons plus fougueux. Il est diplomate et moins sujet aux catastrophes dues à son emportement. C’est un dragon propice quand le temps est menaçant. Conciliant, il n’en est pas moins destructeur pour ceux qui refusent d’avancer.

Giuseppe Castiglione, Qianlong chassant le lièvre

Un éboulement, des structures que l’on croyait immuables vacillent, des chutes de pierres heurtent violemment des têtes effarées, un amoncellement de rochers branlants, un monde qui bouge, des certitudes qui s’effondrent, un monde disparaît. L’horreur du lendemain qui nous happe de ses crissements d’angoisse, la terreur du surlendemain nous toisant de ses railleries. C’est chaque année la même chose, la fin d’un monde. Ceux qui voudraient que tout soit toujours pareil en sont pour leurs frais.

À la veille d’une nouvelle année, l’espoir fait renaître les peurs du futur. Et si l’avenir devait être différent de ce dont nous sommes habitués ? Et si plus rien ne devait se ressembler ? Cette fois, la finance sonne le glas, elle ne peut plus suivre son train de vie faramineux, le mode de vie européen est remis en question. Et si on abandonnait les réponses toutes faites, si on s’adaptait à ce que nous vivons au lieu de s’accrocher désespérément à l’ancre ? Et si on se mettait à aimer la vie et à voir dans les obstacles un levier pour s’élever au-dessus des misères matérielles ? Courage d’assumer ses torts, lâcheté d’en accuser les autres. Ce n’est pas la faute à l’argent, mais à celui qui lui donne trop de valeur. Donner trop d’importance à ce qui n’en a pas. C’est dans une crise que se révèlent les plus belles personnalités. Le dragon encourage ce qu’il y a de meilleur en chacun de nous.

Jiang Guo Fang, Rêve, 1992

Chaque année est celle de tous les périls. Cette fois, la nature fait bien les choses, le dragon est idéal à chevaucher pour évoluer. L’année chinoise est propice. Tous mes vœux au dragon pour qu’il soit plus terrible que jamais à chasser nos sottises et nos poltronneries. Faire le plus de bruit possible pour chasser nos démons, les manichéismes du bon, du méchant, du juste, de l’injuste, du vrai, du faux, du tort et de la raison. Se frotter à grandes eaux, enlever la coquille et voir que nous baignons tous dans la même eau.

Mes vœux vont vers ces oubliés que sont nos soucis, nos inquiétudes, nos frayeurs, nos lâchetés, nos fatigues, nos rancœurs, nos erreurs, je les encourage, qu’ils deviennent notre enthousiasme, notre joie intérieure, cette nourriture qui nous fait avancer. Que la vie soit remplie de ces difficultés qui nous font aimer notre capacité à les surmonter. Crachons le feu qui est en nous tous. Sortir du crépuscule, se réveiller, décaper la rouille et danser.

Publicités
Comments
2 Responses to “L’année du Dragon 龍年”
  1. Cet blog est impressionnant et je viens d’ailleurs le relayer à une amie qui est sur la même longueur d’onde que vous et je suis sûre qu’elle m’en sera reconnaissante. Félicitations pour ce blog et votre énergie pour mettre en commun ces réflexions. Je serais enchantée d’avoir la possibilité de vous lire à ce propos prochainement. Ca m’est extrêmement précieux ! 1000 mercis !

    • cieljyoti dit :

      désolée pour cette réponse tardive, mais votre commentaire était placé dans les indésirables, je ne sais pas pourquoi !! merci infiniment pour cet encouragement qui me va droit au cœur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :